Steven Szymanski

Le Rock’n Roll à Londres en 10 points

Remarque: Cet article de blog redigé par Steven Szymanski a été traduit de l’anglais en français par June Addison.

***

Londres est une des villes les plus importantes au monde pour plusieurs raisons ; l’une d’entre elles serait la très grande variété de musiciens ayant vécu, composé et joué dans cette ville. Notre visite guidée du Londres Rock’n Roll vous fera découvrir les endroits principaux et votre guide Blue Badge vous racontera les mille et une histoires qui ont marqué la vie musicale de notre capitale. Vous trouverez ci-dessous en 10 points les temps forts de cette visite thématique:

1. Le 14 juin 1971 le premier Hard Rock Café au monde ouvrit ses portes à Londres ; un musée gratuit regroupant plus de 200 objets se trouve à l’entrée ; guitares, costumes et objets personnels des plus grands artistes du rock y sont exposés.

2. Le chanteur-compositeur et interprète Harry Nilsson était le propriétaire d’un appartement à Londres ; c’est ici que deux stars du rock, Mama Cass et Keith Moon, sont morts tragiquement à l’âge de 32 ans.

3. Ziggy Stardust, le personnage fictif de David Bowie, a une plaque commémorative dans Londres. Vous la trouverez dans ‘Heddon Street’, la rue photographiée sur la couverture de son album éponyme.

Brixton - David Bowie mural by street artist James Cochran. Photo Credit: ©Edwin Lerner. Brixton – Peinture murale de David Bowie par le Street-artiste James Cochran. Crédit photo: © Edwin Lerner.

4. Ce fut une grande surprise pour Jimi Hendrix lorsqu’il découvrit que George Friderick Haendel avait habité, au 18ème siècle, la maison mitoyenne à la sienne! Il décida sur le coup d’acheter les enregistrements sur disque de sa musique.

5. Des graffitis de Johnny Rotten recouvrent encore les murs de la maison où vivaient les Sex Pistols sur Denmark Street ; aujourd’hui, la demeure est classée parmi les monuments historiques de la ville. Votre guide vous racontera les grands noms de la musique qui habitèrent ou fréquentèrent ce ‘chemin de la musique’ si bien connu à Londres.

6. Bien que les Beatles aient utilisé les studios d’Abbey Road pour la plupart de leurs enregistrements, les Studios Trident leur ont offert la possibilité d’utiliser la nouvelle technologie multipiste; c’est donc là qu’ils enregistrèrent ‘Hey Jude’. Paul McCartney se souvient bien de la première séance d’écoute: « Rien ne peut décrire le plaisir d’écouter le mixage final de «Hey Jude » sur quatre haut-parleurs Tannoy géants, dont la taille dominait toute la pièce.

London Rock N Roll - Abbey Road. Photo Credit: ©Nigel Rundstrom. Londres Rock ‘n’ Roll – Abbey Road. Crédit photo: © Nigel Rundstrom.

7. Le fameux bar à café des 2i’s sur Old Compton Street a joué un rôle important dans l’évolution de la musique à Londres pendant les années 1950. Le nom du café provient de celui des propriétaires d’origine, Freddie et Sammy Iran. Ceux-ci vendirent le café à deux lutteurs australiens, Paul « Dr Death » Lincoln et Ray « Rebel » Hunter. Les nouveaux propriétaires proposèrent à leurs fidèles consommateurs de la musique en direct; de nombreux jeunes se retrouvaient alors au café pour écouter en live la nouvelle vague de musique moderne, le «Rock’n Roll».

8. La couverture de l’album d’Oasis «What’s the Story Morning Glory» coûta 25 000 £. Noel et Liam Gallagher devaient être photographiés en train de se promener dans Berwick Street ; ayant bien fêté la veille, ils manquèrent la séance de photo du lendemain.

9. Des années 1960 aux années 1980, l’un des hauts lieux de la musique rock était le Marquee Club, sur Wardour Street. Ici, de nombreux groupes connus jouaient, en prenant souvent un pseudonyme; c’est ce que firent Prince, Iron Maiden, Squeeze, Metallica ou The Jam.

London Marquee Club. Photo Credit: © By Kiwi via Wikimedia Commons. Le Marquee Club de Londres. Crédit photo: © By Kiwi via Wikimedia Commons.

10. En 1975, les Sex Pistols donnèrent leur premier concert au St Martin’s College of Art. Depuis, de nombreux artistes légendaires du rock suivirent leurs traces : Glenn Matlock (Sex Pistols), Paul Simenon (The Clash), Adam Ant, Jarvis Cocker (Pulp), Sade et Shane MacGowan (Les Pogues).

Toutes ces histoires et légendes du monde du rock vous seront racontées par votre guide Blue Badge; vous pourrez élargir vos connaissances et comprendre comment, aujourd’hui encore, Londres reste l’une des plaques tournantes les plus importantes pour la musique rock au monde.

***

Remarque: Cet article de blog redigé par Steven Szymanski a été traduit de l’anglais en français par June Addison.

Steven Szymanski

As I was born and raised inside the M25, I suppose you can say I am a Londoner though I think of myself more as being from Middlesex. However what is not in doubt is my continued enjoyment and fascination with our truly wonderful capital city. London still manages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Chez Jimi Hendrix – A la découverte des bases londoniennes d’une star du rock n’roll

Il y a cinquante ans ce mois-ci, nous perdions l'un des plus grands musiciens de tous les temps. Jimi Hendrix est décédé dans le quartier de Notting Hill à Londres, le 18 septembre 1970.

Read more

Le Londres juridique: À la découverte des quatre ‘Inns of Court’ (vieilles écoles de droit) et de la Cour Royale de Justice

Se dressant avec élégance près de la Tamise, à mi-chemin entre la Tour de Londres et Big Ben, se trouve le quartier du Temple. Le ‘Inner Temple’ et le ‘Middle Temple’, et plus loin Lincoln’s Inn et Gray’s Inn, constituent les quatre ‘Inns of Court’, ou vieilles écoles de droit. Ce sont de véritables paradis cachés constitués de cours ombragées, de jardins parfumés et de passages sombres encore éclairés au gaz. Depuis des siècles, les avocats y travaillent, dans leurs cabinets et au Palais de Justice, et y peaufinent la ‘Common Law.’

Read more