Caroline Piper

Les parcs royaux de Londres en 10 arrêts

Remarque: Cet article de blog redigé par Caroline Piper a été traduit de l’anglais en français par Marguerite Strasser et Danny Hockman.

***

Londres est dotée de nombreux parcs et jardins verdoyants. Nous pouvons distinguer parmi ceux-ci huit parcs au statut ‘royal’. Au centre, nous trouvons Regent’s Park avec Primrose Hill, puis Hyde Park, Kensington Gardens, St James’s Park et Green Park. Viennent ensuite trois grands parcs situés un peu à l’extérieur de la ville: Richmond Park, Bushy Park et Greenwich Park. Pour les Londoniens, ces parcs représentent ‘les poumons’ de la ville. Chacun offre aux habitants et aux visiteurs un havre de paix et de tranquillité au cœur de l’agitation urbaine. Vous voudrez peut-être découvrir un par un les espaces paisibles de notre métropole.

1. Le parc de St James est le plus ancien de tous les parcs royaux. Le terrain fut acquis par Henri VIII comme réserve pour l’élevage des cerfs pour la chasse royale. Depuis, le parc a toujours été associé aux animaux; James Ier y gardait sa collection d’animaux exotiques, des chameaux, des crocodiles, même un éléphant solitaire!

Aujourd’hui, c’est plutôt par ses oiseaux que le parc maintient cette tradition royale. En 1664, l’ambassadeur de Russie offrit des pélicans comme cadeau au monarque. Depuis, une petite colonie de pélicans réside dans le parc; les oiseaux sont souvent perchés sur un rocher, en face de l’esplanade des Horse Guards, se dorant au soleil.

2. Essayez de suivre les plaques circulaires, bombées, insérées dans le sol et parsemées dans les allées qui sillonnent les parcs de St James, de Green Park et de Kensington Gardens. Fabriquées en aluminium avec le motif d’une rose gravée en leur centre, ces rotondes marquent le parcours de la ‘Princess Diana Walk”, une promenade qui traverse les parcs royaux sur un peu plus de 11 kilomètres.

St James’s Park: Princess Diana Memorial walk. Photo Credit: © Ursula Petula Barzey. Le parc de St James’s: parcours officiel à la mémoire de la princesse Diana. Crédit photo: © Ursula Petula Barzey..

3. A Green Park, tout ce que vous ne voyez pas est important! En effet, vous ne verrez aucune fleur. En revanche, vous pourrez admirer les allées majestueuses de platanes de Londres et de tilleuls. A l’exception des tâches jaunes des jonquilles au printemps, vous trouverez ni de parterres de fleurs, ni de massifs d’arbustes dans ce parc. C’est à l’épouse de Charles II au 17ème siècle, Catherine de Bragance, que l’on doit cette tradition, commencée lorsque celle-ci découvrit que son époux royal cueillait les fleurs du parc pour les apporter à sa maitresse. En guise de vengeance, elle ordonna que toutes les fleurs du jardin soient arrachées et que plus aucune ne soit jamais replantée!

4. Il y a deux plans d’eaux à découvrir dans Hyde Park: le Serpentine Lake et le Long Water. Ils furent créés entre 1726 et 1730 pour la reine Caroline, l’épouse de George II. Le lac artificiel reprend le cours du ruisseau du Westbourne (un ruisseau souterrain aujourd’hui). Vous pouvez essayer de faire de l’aviron sur le lac, ou du pédalo…à moins que vous préfèreriez vous baigner dans l’enclos de la piscine en plein-air. Celle-ci est ouverte au public de juin à mi-septembre, et les membres du Serpentine Swimming Club peuvent se baigner toute l’année; ceux-ci peuvent également participer à la fameuse course de natation du Jour de l’An, où l’eau glacée pose un défi très stimulant.

Hyde Park: Serpentine Bar and Kitchen. Photo Credit: © Ursula Petula Barzey. Hyde Park: Serpentine Bar et cuisine. Crédit photo: © Ursula Petula Barzey..

5. Une statue de Peter Pan est dissimulée dans les jardins de Kensington. J.M. Barrie, l’auteur de l’histoire de Peter Pan, habitait le quartier et se promenait souvent dans le parc, cherchant parmi les promeneurs et les jardins l’inspiration pour le livre si bien connu aujourd’hui. La statue en bronze représentant Peter Pan et la fée Clochette, entourés d’écureuils, de souris et d’oiseaux, est située sur la rive ouest du Long Water, à l’emplacement même où le personnage de Peter Pan atterrit dans l’histoire ‘The Little White Bird”.

6. Les Serpentine Galleries: pavillons d’art moderne et contemporain à Kensington Gardens. En été, passez voir la structure temporaire érigée à côté de la galerie pour présenter le travail d’architectes n’ayant jamais construits en Grande-Bretagne.

View of the Serpentine Galleries - One of London's most popular art venues showing modern and contemporary art. Photo Credit: © Serpentine Galleries. Vue des galeries Serpentine – L’un des lieux d’art les plus populaires de Londres présentant de l’art moderne et contemporain. Crédit photo: © Serpentine Galleries..

7. Du côté sud des jardins de Kensington s’élève l’extraordinaire monument sculpté du ‘Albert Memorial’, dédié à la mémoire du prince Albert, l’époux bien aimé de la reine Victoria. Ce mémorial national représente l’apogée de l’art gothique victorien, avec la statue dorée du Prince posée sous une flèche élancée, décorée de pierres semi-précieuses et de marbres. Au pied du monument, quatre représentations allégoriques des continents du monde semblent monter la garde.

8. Au nord de Regent’s Park, vous pouvez suivre le cours du Regent’s Canal. Celui-ci fut creusé au cours des années 1820 afin de relier les quais de l’Est de Londres à Paddington, dans l’Ouest, d’où partait le Grand Union Canal pour naviguer au cœur du pays, jusqu’à la région industrielle des Midlands. Aujourd’hui, l’ancien chemin situé le long du canal (chemin de halage) a été réaménagé en sentier de promenade piétonne. Tout le long de la balade, vous pourrez admirer les jolies péniches traditionnelles, peintes aux couleurs vives, dont certaines offrent des excursions sur l’eau pendant la journée.

The Regent's Canal near St Mark's Regents' Park. Photo Credit: © Myrabella / Wikimedia Commons. Le Regent’s Canal près de St Mark’s Regents ‘Park. Crédit photo: © Myrabella / Wikimedia Commons.

9. À l’extérieur de Londres, vous pourrez vous rendre à Richmond Park ou à Bushy Park pour voir les troupeaux de cerfs; leur présence rappelle l’origine des parcs royaux, utilisés comme réserve de chasse pour le roi et sa cour.

10. C’est en descendant la Tamise en bateau vers Greenwich que vous pourrez admirer une des plus belles vues de Londres. À Greenwich, montez jusqu’au haut de la colline du parc pour arriver à l’Observatoire royal d’où vous pourrez admirer en hauteur l’envergure de toute l’esplanade composée des bâtiments de l’ancien Hôpital royal, de la maison de la reine, du Musée national de la marine ainsi que le navire commercial du ‘Cutty Sark’, tous inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. En face, de l’autre côté de la Tamise, les gratte-ciels de Canary Wharf, deuxième centre financier de Londres, élancent vers les nuages leur silhouette de verre; on ne peut imaginer en un seul coup d’œil des contrastes plus remarquables entre l’ancien et le moderne.

Greenwich, London - National Maritime Museum. Photo Credit: ©David Mark/Pixabay. Greenwich, Londres – National Maritime Museum. Crédit photo: © David Mark / Pixabay.

Pour bien apprécier l’histoire, l’architecture, la faune et la flore ainsi que les activités offertes dans les parcs royaux, faites appel à un guide Blue Badge et profitez de la balade.

***

Remarque: Cet article de blog redigé par Caroline Piper a été traduit de l’anglais en français par Marguerite Strasser et Danny Hockman.

 

Caroline Piper

Welcome!  I am a London Blue Badge Tourist Guide and owner of Piper Tours, specialising in tours of London and southern England.  I am also a Cambridge University history graduate and would love to show you the places that have shaped London and England’s history, and introduce you to…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

La princesse Diana à Londres

Lady Diana Spencer, qui aurait fêté ses 59 ans cet été, a eu un impact considérable sur la vie du Royaume-Uni. Elle a contribué à la modernisation de la monarchie et sa mort en 1997 a durement secoué cette institution. Diana a également marqué l'histoire d'autres façons : elle a été la première femme de naissance anglaise à épouser le prince héritier depuis 300 ans et la première épouse royale à avoir eu un emploi.

Read more

Sur les grands pas de Charles de Gaulle

Ministre subalterne d’un gouvernement en état de dissolution, général de brigade d’une armée en déroute, Charles de Gaulle atterrit - après un vol éprouvant et périlleux en provenance de Bordeaux - à l’aéroport de Heston, à l’ouest de Londres, l’après-midi du 17 Juin 1940. Dans les milieux politiques et militaires de Grande Bretagne il était quasiment inconnu : seul Churchill lui-même avait remarqué « un jeune général énergique qui s’appelle de Gaulle ». (Sachez d’ailleurs que l’acteur qui interprète Churchill dans le film biographique « De Gaulle » de Gabriel Le Bomin sorti en mars 2020 est un Blue Badge Guide de Londres, Tim Hudson !).

Read more